Le Carre Galimard Simone


Le Carre Galimard Simone

Art Brut

Simone Le Carré Galimard rentre dans l’École des Arts décoratifs, en 1949, elle sera la massière du sculpteur Germaine Richier. Ses œuvres sont influencés par les « assemblages » de Yolande Fièvre. 

Les collages deviennent des « compositions » ou les objets de récupération sont mis en scène tel des reliquaires. Les accumulations d’objets de récupération sont empreint de notre temps. 

Ses boites racontent des histoires, elle met de la poésie dans ses compositions. 

(Extrait de Luis MARCEL) 

« Chaque soir, pendant des dizaines d’années, avec Maurice, nous avons fait les poubelles (époque dorée malheureusement révolue depuis l’apparition des sacs en plastique) et les marchés aux puces, et les « Flea-Market » aux U.S.A., au grand désespoir de ma très conformiste belle-sœur américaine ! »

Simone LE CARRÉ GALIMARD