VINCENT BIOULÈS

Peintre

Né en 1938

Vincent Bioulès naît dans une famille de musiciens. Il s’intéresse très tôt à la peinture et dessine beaucoup pour échapper à la musique.

En 1957, il entre à l’Ecole des Beaux-Arts de Montpellier et à la Faculté des Lettres. Aux Beaux-Arts, il est le camarade de Jean Azémard, de Claude Viallat, puis de François Rouan et de Daniel Dezeuze.

Vincent Bioulès s’installe à Paris en 1961 et fréquente l’Ecole des Beaux-Arts où il rencontre Michel Parmentier et Pierre Buraglio. Logiste pour le concours de Rome, il obtient un Grand Prix. D’abord influencé par un peintre tel que Borès dont il regarde les tableaux chez Pierre Loeb, il découvre sous la conduite de Parmentier la peinture de Hantaï et Sam Francis chez Jean Fournier. Il revient à Montpellier en 1964 et il y établit son atelier.

Vincent Bioulès travaille alors de façon chaotique et indécise jusqu’au 25 avril 1965, date à laquelle il peint un tableau très « matissien » dont l’influence sera pour lui considérable. Il ne se séparera jamais de ce tableau.