DANIELLE JAQUI

Peintre

Née en 1934 à Nice 

" Celle qui peint "

Danielle Jacqui commence à dessiner en 1945 et depuis, elle n’a jamais cessé. En 1970, elle devient brocanteuse et expose sur ses stands, ses œuvres : peintures, meubles peints, broderies. 

L’acte créateur, est un acte presque de submersion : ce besoin d’entasser, d’accumuler.

C'est sa "maison-atelier"

peinte et décorée de manière insolite qui la rend célèbre. Recouverte du sol au plafond, de bas-reliefs, de peintures, de mosaïques et d’inscriptions de couleurs vives et ce à l’intérieur comme à l’extérieur. "La maison de Celle qui peint", ainsi qu’elle l’appelle, devient un véritable cabinet de curiosité où pas un seul centimètre carré n’échappe à sa foisonnante créativité de l’artiste.

Elle intègre à ses productions nombre d’objets de récupération et mêle, dans une totale liberté d’expression, le dessin, l’écriture, la broderie, la céramique.

Son trait brut, hachuré, presque gribouillé écrit les rondeurs de ses personnages. On retrouve dans son travail des traits de Ferdinand Cheval ou de Niki de Saint Phalle.